Attention, avant de commencer, on s'attrape une tasse de thé ou café et on s'assoit confortablement.

IMG_5111

Hier soir, nous étions invités chez les voisins et j'ai mangé ce que je pense être ma dernière galette des rois de la saison. Or, me dis-je alors, je n'ai toujours pas posté mon bilan couture !

Pour la 3ème année consécutive, voici donc un récap' de ce qui s'est cousu les Sunday Afternoons de 2015 (et parfois aussi les autres jours de la semaine). Cette année, j'aurais donc terminé et publié ici 21 projets cousus, parmi lesquels, nous trouvons :

- 7 Tops et T-shirts
- 4 jupes
- 2 chemises
-  3 Recyclages
-  2 accessoires
- 1 Robe
- 1 mantea
u

En gros, pas mal de tops et de jupes, peu de robes et toujours pas de pantalon !

Voici 3 des plus portés (clic sous les images pour aller aux articles correspondants)

P1020494

La jupe bleu marine

 IMG_8641  

Mon sac à main

P1020267

Le haut à fleurs

Rappel des objectifs que je m'étais fixés pour 2015 :

1. Coudre moins (et crocheter plus ?) : OUIII

21 projets cousus, c'est nettement moins que les 32 projets de 2013 donc je coche ! Mais je n'ai pas l'impression d'avoir crocheté plus pour autant...

2. "Ouvrager" plus : BOFFF

Là, il s'agissait de passer du temps sur les petits détails : broderies, perlages et autres délicatesses. Le bilan est très moyen car sur tous les projets cousus, je n'en ai brodés que 2 (ici et )

3. Combiner mieux ???

Cela voulait dire qu'avant de me lancer dans la coupe du tissu, m'assurer que celui-ci peut aller avec au moins 3 trucs de mon armoire. Et, pour être hônnete, je n'en sais rien. Par contre, la grande majorité de mes vetements cousus ont été regulierement portés, exception faite de ma veste Chloé et de ma jupe cercle. Non pas pour des raisons de combinaison avec le reste de ma garde-robe mais à cause de tissus de mauvaise qualité.

IMG_5110

2016Makenine

J'oeuvrais à la rédaction de ce billet-bilan lorsque j'ai vu tourner le principe du Makemenine, lancé (il me semble) par Lucky Lucille. Cela consiste à planifier 9 projets à coudre en 2016. Ca m'a plu, et comme je ne suis pas une championne de l'anticipation, j'ai décidé de m'appuyer là-dessus pour organiser mes projets à venir. D'ailleurs, pour ma part, il s'agit plus d'items, de trous à combler dans ma garde-robe que de projets très précis.

J'ai choisi de personnaliser un peu le cahier des charges. Ainsi ne rentreront dans ce club des neuf que les projets dont j'ai vraiment besoin et pour lesquels j'ai le patron et le tissu. Et comme le plan est annuel, il devra y en avoir pour chaque saison. Voici donc (dans le désordre) mon 2016Makenine :

1. Une veste molletonnée

Pile le juste milieu entre la veste trop habillée et le gilet qui manque parfois de tenue. Pour cette veste, j'ai plusieurs modèles entête : celle du Burda d'octobre 2014, le gilet Cannelle ou encore plusieurs modèles de vestes du magazine Tendances Couture n°18.

2. Un pantalon large

Dans le commerce, il devenu très diffile de trouver autrechose que des silms, que ce soit en jeans ou en pantalons en toile. Or, selon moi, rien ne met mieux en valeur un haut ajusté qu'un pantalon large. Je viens de terminer une toile potable pour le Pantalon Colette du magazine LMV de l'hiver dernier. Affaire à suivre.

3. Une chemise d'hiver

L'hiver n'est pas ma saison préférée pour porter des chemises mais lors de ma dernière escapade avec la reine-mère aux coupons St Pierre, j'ai acheté une belle flanelle à tous petits carreaux gris, ambiance bucheron mais sans la hache. Je me suis offert le patron de la Bruyére lors du Black Friday, j'ai fait une toile et tous pleins d'ajustements, il ne me reste plus qu'à couper mon tissu.

4. Un Manteau

Chaque hiver, je me lance dans un manteau et chaque hiver, je ne suis pas contente de mon manteau, soit parce qu'il était trop dur moi, soit en raison de la matière. Le projet de cet hiver est prévu dans beau lainage bleu-gris et sur un modèle plutôt simple aussi issu du magazine Tendances Couture n°18. Si ça marche, je me lncerai peut-être l'an prochain dans le Watson coat de Papercut Patterns. Advienne que pourra...

5. Une robe d'hiver

C'est à dire ayant comme attributs principaux des manches longues et des poches, en jersey pourquoi pas. Dans la liste des prétendantes, je me referai bien une Peony de Colette, ou bien une Simplicity 1882 ou encore une des robes aussi issue, une fois de plus, du magazine Tendances Couture n°18

6. Un sac à main

En avril dernier, je me suis fait mon premier sac à main et je n'ai porté que lui pendant six mois, si bien que je l'ai usé jusqu'à la corde. Du coup, je m'en referai bien un autre cette année soit dans un simili cuir noir ou dans un nubuck bordeaux de mon stock.

7. Un Petit haut frais

L'été dernier, j'ai jeté mon dévolu sur le modèle Lisan du magazine La maison Victor, avec ses jolies manches tulipes que j'ai décliné en plusieurs versions. Et j'ai adoré prendre le temps de l'ajustement et une fois fait, bien à ma mesure, pouvoir le décliner quasiment à l'aveugle. Pour 2016, c'est la datura que je compte mettre sur le billard. Et plusieurs versions sont déjà asez précises dans ma tête : à manches, à encolure brodée façon peasant blouse.

8. Une robe-chemise

Je rêve de me coudre une robe chemise depuis des lustres, quasiment depuis que j'ai commencé à coudre je dirais. J'y pense à chaque fois que je tombe sur un film sur la guerre de 39-45 ou quand je revois les tenues de Greta Gerwig dans Frances Ha. Mais voilà, ayant une petite poitrine et une taille très peu marquée, j'ai réfréné cette envie craignant un résultat plus proche de la blouse de mémé que de la robe féminine. Le salut viendra peut-être en utilisant un patron à la taille bien marquée comme Bruyere si la version hiver se passe bien ou alors une Sureau mais sans la jupe froncée ou encore Hawthorn de Colette. Pour le motif, je vois plutôt des tissus fleuris à la Cath Kidson mais dans des teintes foncées.

IMG_5109

9. Une jupe rouge

Question de principe, toute fille de style se doit d'avoir une jupe rouge dans son placard. Bon, au-delà du "style" je ne pense là à rien de précis.

Félicitations si vous ètes arrivés jusque là et je vous en remercie.
Aucune crainte à avoir, les prochains billets seront moins bavards...