Incroyable !! Je me suis souvenue des codes d'accès pour pouvoir alimenter ce blog !!! (Bon ok, ils étaient restés pré-enregistrés sur l'ordi... )

L'avantage de passer si peu souvent par ici est qu'il ne vous sera pas trop difficile de raccrocher les wagons. En effet, mon dernier article présentait mes projets 2017 sous forme de "Makenine2017" dont voici maintenant le bilan :

 

bilanmake92017

 

Les victoires

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 10

- Le pantalon large demeure sans consteste ma victoire 2017 : mon premier fut' mettable quoi ! Je l'ai tellement aimé et porté que je l'ai cousu en version été, qu'une version 3 de mi-saison est en cours et qu'un lainage fin est dejà fléché pour une version 4 !

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 10

- La chemise unie en jeans.  Cousue au printemps et, une fois n'est pas coutume, je suis assez fière de mon mix tissu/patron : comme le tissu était un peu raide, j'ai oublié les coupes loose, qui auraient eu un rendu trop masculin vu mes épaules et j'ai préféré le patron de la chemise de biquette, une valeur sûre pour moi.

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 10

- Le gileste (comprenez gilet-veste). Le coup typique de la toile mettable. Le tissu est à chier, les finitions sont rapidement surjetées mais le trou était béant dans mon armoire sur ce créneau, j'ai donc allègrement porté ma toile toute l'année.

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 10

- Le pyjama de papi. Contente de l'avoir réalisé ; le col, les passepoils... mais trop frileuse pour le porter en dehors de l'été, dommage.

 

Les "mouais"

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 10

- La chemise rouge chic. En fait, je l'ai cousue et dans le patron de la Mélilot comme prévu mais je n'avais pas assez de tissu pour en faire une version manches longues, ce qui manque donc toujours à mon dressing. Elle est donc peu portée, tout comme le pyj'.

 

Capture d’écran 2018-02-01 à 11

- La jupe à pli creux. Là aussi, elle existe et elle est belle mais une agrafe à la ceinture lui a manqué et il n'en a pas fallu davantage pour la laisser croupir tout l'automne, la pauvre... En tout cas, un truc est sûr, couturière amateure ou pas, les retouches / réparations c'est toujours chiant !

 

Les loupés

Le pantalon genre chino, décontracté du gland, la robe cul-cul la praline avec détail anti cul-cul et le paletot pour le vélo n'ont pas été cousus en 2017 ou du moins ils ont été substitués respectivement par une V2 du fut' large de la victoire, une robe Canard d'un Tendances Couture et par un Quart Coat.

Capture d’écran 2018-02-01 à 11

Capture d’écran 2018-02-01 à 11

Capture d’écran 2018-02-01 à 11

 

Voilà, j'espère que cet article bilan vous aura plu ! Si non, le supplice est terminé. Si oui, ne vous habituez pas ;-) et passez plutôt voir si ça bouge sur mon compte Instagram @camillesunday